GUENROUET : un pas de plus en BRETAGNE

Pour ce nouvel épisode de « Construire une réalité utile » nous partons sur les rives du Canal de Nantes à Brest, à Guenrouët, en Loire-Atlantique. Dans cette commune, 4 chefs d’entreprises ont fait le choix d’assumer leur bretonnité en s’affichant Breizh 5/5. (Propos recueillis auprès d’Anne-Thérèse Seignard, Christine Métaut, Laurent Guillet et Rémi Valais)

C’est sur l’air du Bro Gozh Ma Zadoù que s’est conclue, le 17 juin dernier, l’inauguration simultanée des plaques de quatre nouveaux ambassadeurs de Breizh 5/5 : Les pensions de la baraque, Studio Christine Métaut, Kerisac et Rémi Valais production. Une première pour l’association qui n’en finit plus de faire parler d’elle.


Un choix qui fait sens

A la genèse de ce partenariat nous trouvons Laurent Guillet, dont l’entreprise, Kerisac, produit un cidre bien connu. C’est à la suite d’échanges avec le président de la société TradYsel, Gwenael Rio, que le cidrier découvre l’association qui propose de s’afficher pour la Bretagne à cinq départements. Lors d’une réunion de l’Union Guérinoise des Artisans et Commerçants (UGAC), il propose ainsi aux acteurs économiques de Guenrouët de s’engager avec lui dans la démarche.

Ils sont alors trois à y répondre favorablement. « Mes racines bretonnes ont parlé » dit Christine Métaut. Pour Laurent Guillet, la démarche dépasse l’entreprise et s’impose comme « une espèce d’évidence ». Un choix du cœur qui fait largement consensus : c’est « une confirmation de mes convictions » pour Anne-Thérèse Seignard.

Cette adhésion est aussi l’occasion de rendre hommage à ses racines. Comme le souligne Rémi Valais (Ndlr : président de l’UGAC) « Quand je suis né on ne parlait que de Bretagne » et Christine Métaut, originaire de Plouay (56), d’ajouter « j’ai entendu parler breton à la maison jusqu’à la disparition de mes grands-parents ».


Un engagement pour le territoire 

Anne-Thérèse Seignard, gérante du camping Les pensions de la baraque, étape des randonnées du canal de Nantes à Brest, nous explique que « dans l’esprit des gens, je suis en Bretagne ». L’adhésion à Breizh 5/5 n’est qu’une suite logique.

 Un constat que l’on retrouve chez Rémi Valais : le producteur audiovisuel a, en effet, réalisé un film (en français et en breton) sur les manifestations en mémoire d’Anne de Bretagne. La Loire-Atlantique faisant partie de la Bretagne, « cela fait sens » explique-t-il. 

Membre de Produit en Bretagne depuis une vingtaine d’années, Laurent Guillet, parle aussi d’approfondir son engagement pour le territoire. A l’aube du centenaire de Kerisac, cette adhésion démontre avec force qu’à Guenrouët on produit du cidre breton ! 

L’intérêt pour l’association ne fait que s’accroître puisque c’est en présence du maire de la commune, de ses homologues de Blain, Plessé et Drefféac mais aussi de représentants de la Communauté de communes et du Conseil départemental que s’est tenue cette belle fête. « L’avenir nous réservera peut-être une bonne surprise, qui sait ! En attendant, nous allons vivre et penser 5/5 ! » Peut-être un vœux en forme de présage ?


GUENROUET : un pas de plus en BRETAGNE
Validation majorité