Immersion dans la production de cidre

Et si vous étiez une pomme à cidre « made in Bretagne », destinée à la cidrerie Kerisac ? Imaginez… 

Votre voyage débute dans les vergers. Vous avez mûri et grossi pendant tout l’été, avant de tomber au pied de l’arbre qui vous a vue grandir. Vous avez enfin pris votre envol et votre destin est tout tracé. Devenue cidre, vous serez pétillante, d’une jolie couleur ambrée et dégustée par des milliers d’adeptes. Mais avant d’en arriver là, le chemin est long…

Vous serez récoltée à terre par une ramasseuse. Elle ne vous épargnera pas et vous risquez d’être un peu abîmée par le voyage. Mais peu importe, cela n’altèrera en rien votre saveur et votre fraîcheur. Un petit coup d’eau pour enlever vos éventuelles impuretés et vous voilà prête pour le pressage. Vous serez broyée en petits morceaux avant de reposer une heure maximum dans une cuve. Vos cellules vont s’oxyder avec l’air. Ce procédé est nécessaire puisqu’il donnera au cidre sa saveur et sa couleur. Les choses sérieuses commencent ! Vous serez pressée, clarifiée, et votre jus sera placé dans des cuves où la fermentation commencera son œuvre. Votre chair et vos pépins feront des heureux : séchés ils serviront, entre autres, de base à des produits cosmétiques. 

Vous n’avez rien à envier aux vins ! Votre jus sera assemblé avec plusieurs autres selon vos typicités respectives, afin de concevoir des cidres tout en équilibre et d’acquérir cette belle robe jaune ambrée ou légèrement trouble reconnaissable entre mille. Vient enfin la dernière étape : mise en bouteille et pasteurisée, vous voilà fin prête à être expédiée dans les commerces et les crêperies de toute la région ! 

Immersion dans la production de cidre
Validation majorité